Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Actions de sensibilisation

 

Actions de sensibilisation en Essonne et en Ile de France

 

 

 

Notre association a son siège en Essonne (Epinay sur Orge) et c’est dans cet espace qu’elle a commencé à se développer. Du fait de mes activités professionnelles antérieures et de celles d’autres membres de l’association, nous avons aussi des contacts avec des établissements scolaires en particulier dans le Val de Marne et à Paris. Notre souhait est de rester très présents dans notre département tout en essaimant dans d’autres départements de l’Ile de France. En effet, la problématique que nous avons choisie, l’eau, concerne des communes, syndicats de communes, syndicats des eaux, agence de l’eau, qui s’intéressent à des espaces étendus.

 

Objectifs de nos actions

 

  1. Présenter la Grande Ile, Madagascar, avec ses richesses, en particulier sa spécificité culturelle liée à sa diversité ethnique, sa biodiversité, ses richesses naturelles mais aussi les difficultés à se développer (historiques, économiques, climatologiques ...)

  2. Sensibiliser à la solidarité en expliquant comment une association comme la nôtre considère que nous ne pouvons rester indifférents au fait que le lieu de naissance ou de vie crée de telles inégalités dans le monde, que nous sommes tous concernés en tant que citoyens de ce pays et de la planète.

  3. Parmi les difficultés du pays, cibler les problèmes de l’eau : origine des problèmes, conséquences sur la santé, la vie quotidienne, l’éducation, l’agriculture …

  4. Montrer en quoi les actions que nous soutenons pour améliorer l’approvisionnement en eau potable par le creusement de puits, la construction de bornes fontaines, de réservoirs, de lavabos sont source de changements fondamentaux.

  5. Découvrir cependant la distance qui sépare ces améliorations de nos propres modes de consommation de l’eau et du gaspillage que nous en faisons. Montrer que les mesures de restriction qui sont prises pendant les périodes de pénurie dans notre région sont le signe que nous ne sommes pas à l’abri de ces difficultés.

  6. Etendre la problématique à d’autres pays du monde qui connaissent aussi des problèmes d’approvisionnement en eau, à l’origine de nombreux conflits actuels.



 

 

 

 

Publics visés et actions


  1. les adultes 


  1.  
    • participation à la journée des associations, à la fête de la ville d’Epinay. Nous espérons étendre ces actions à d’autres communes par l’intermédiaire des membres de l’association. 


  1.  
    • vente de produits de l’artisanat malgache dans le cadre de comités d’entreprises, sensibles aux actions caritatives, dans les kermesses d’école à l’intention des parents, au marché de Noël.

A chacune de ces occasions, des panneaux présentent l’objectif de notre association et les projets que nous soutenons ;


  1.  
    • soirée malgache le 9 février 2008 : 300 personnes de différents communes du département et au-delà ont participé à cette manifestation festive : découverte de la culture (danses, musique, cuisine), projection d’un diaporama, expositions sur Madagascar et sur l’eau. Un article dans le Républicain en a rendu compte.


  1.  
    • en projet : un concert de musique classique au profit de l’association.


  1.  
    • Une rencontre avec un écrivain malgache en lien avec les autres associations malgaches du 91 si possible


  1. les élèves du primaire et du secondaire :


  1.  
    • projection de diaporamas constitués de photos prises par des membres de l’association, de cartes, d’un courrier de maire malgache, de statistiques. Le diaporama et le commentaire sont adaptés à l’âge des enfants


  1.  
    • échanges avec les jeunes qui portent, selon l’âge, sur

      • la vie quotidienne : l’habitat précaire, soumis aux cyclones réguliers, la nourriture, la malnutrition, l’outillage rudimentaire de l’agriculture,

      • les difficultés de communication du fait de l’état des routes mais aussi du prix du carburant aussi cher qu’en France quand le salaire minimum est aux environs de 20 €/mois.

      • les problèmes du travail des enfants dans les champs ou pour effectuer la corvée de l’eau et les conséquences sur la scolarisation

      • l’inflation et ses répercussions sur le prix du riz (lien avec les problèmes de faim dans le monde)

      • la déforestation et ses conséquences sur l’érosion des sols et la biodiversité. Problème très grave pour le pays et pour la planète. Comment y remédier quand la forêt est le seul moyen de combustion pour une majorité de la population.

      • les problèmes de l’eau : approvisionnement dans les rivières, dans des puits sommaires, pollués entre autre par les déjections humaines et animales.

      • La nécessité de maîtriser l’eau pour les hommes et pour l’agriculture




  1.  
    • prise de conscience, sans tomber dans le misérabilisme, de la complexité des problèmes et des solutions proposées trop spontanément par les élèves :

- l’émigration de toute une population, solution au problème de la pauvreté ! et la situation des immigrés en France !

  1.  
    •  
      •  
        • la difficulté d’entreprendre une correspondance scolaire quand le coût d’un timbre est équivalent au prix d’un kg de riz !

- la situation politique récente : les effets de la dictature sur la dégradation

économique, culturelle, linguistique …


  • engagement dans des actions :


  1.  
    •  
      •  
        • organisation de « bol de riz » dans les établissements : les économies réalisées à cette occasion sur les repas habituels sont destinées à construire un puits, une borne fontaine

        • vente de gâteaux, de sachets de vanille

        • approfondissement dans la connaissance de Madagascar

        • étude et recherche sur l’eau dans notre région : visite des égouts de Paris, d’une station de traitement de l’eau

        • mise en place d’un projet d’école autour d’un conte malgache : chaque classe a pour projet d’illustrer le conte d’une manière particulière. Les différentes productions donneront lieu à une présentation collective en juin.

L’étude du conte donne lieu à une découverte du pays et la production a pour but de développer la créativité, l’expression sous toutes ces formes (théâtrale, musicale, chorégraphique, graphique …). Cette école éveille les élèves au développement durable (thème de leur projet en 2007) et met en place des actions en ce sens.


Ces actions réalisées durant notre 1ère année de fonctionnement sont appelées à se développer et à se diversifier. L’implication des enseignants, indispensable à l’approfondissement des thèmes de travail et des actions, conditionne leur durabilité.


L’objectif éducatif est bien de faire en sorte que jeunes et adultes, conscients du bien commun, s’engagent dans une action collective, citoyenne, solidaire.

Calendrier

« Avril 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Rechercher sur le site

Espace Membre